La technique Alexander

s'adresse à tout le monde

Vous trouverez ci-dessous plusieurs exemples de domaines dans lesquels elle s'applique

  • Artistes
  • Sportifs
  • Femmes enceintes
  • Entreprises

Artistes


"Les élèves de Technique Alexander se débarrassent de mauvaises habitudes posturales et arrivent par des moyens psycho-corporels, à atteindre un degré de liberté d'expression très enviable  ."
Michael Langham, Directeur de la Juilliard School, New York USA


Que vous apporte la Technique Alexander®?

·         Eviter les douleurs quand vous jouez ou chantez ou de vous blesser en dansant
·         Améliorer votre technique instrumentale
·         Transformer la sonorité de votre instrument et étendre votre registre vocal
·         Améliorer votre présence sur scène
·         Obtenir un meilleur contrôle de la respiration
·         Soutenir la voix et la respiration
·         Réduire les tensions dans la mâchoire et la langue
·         Bouger librement, avec fluidité, sans effort inutile
·         Initier les mouvements de l’intérieur
·         Développer la capacité d’improvisation
·         Découvrir un nouveau rapport à l’espace
·         Avoir davantage confiance en vous
·         Eprouver du plaisir plutôt que de la douleur

 

Sans nous en rendre compte nous créons des conditions défavorables à une bonne pratique artistique (tensions musculaires excessives, mauvaises positions...)  .  Lorsque nous sommes sollicités par une activité demandant de mobiliser tout notre potentiel, par exemple de jouer d’un instrument ou de chanter, les défauts existants se renforcent, accentuant ainsi les douleurs, la rigidité, le manque de rapidité ou de puissance, les difficultés respiratoires, la fatigue ... et nous font parfois croire "qu'il faut souffrir pour y arriver." Cela a des conséquences sur la qualité de la musique et la relation à l’instrument.

Ces obstacles à une pratique épanouissante des métiers artistiques viennent donc plus de nous que des conditions extérieures  (position “anti-naturelle”, poids de l’instrument, travail d’orchestre, siège inadapté, déplacements sur scène etc.) 

Le point de départ se situe dans une prise de conscience de notre façon de fonctionner et de répondre aux situations dans lesquelles nous nous trouvons. Elle permet un retour à une meilleure organisation globale et laisse place à une bonne coordination et au dépassement des obstacles qui nous empêchent de progresser ou d'intégrer la notion de plaisir. En arrêtant de faire ce qui bloque notre bon fonctionnement nous pouvons exprimer au mieux notre potentiel ce qu'Alexander illustrait par cette phrase : « Cessez le faux, le juste se fera de lui-même ».

Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Youtube. Cliquez sur “Accepter et afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter la politique d'utilisation des cookies de Youtube. Consultez la Politique de confidentialité de Youtube pour plus d'informations. Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment dans vos paramètres des cookies.

Accepter et afficher le contenu

Témoignage

"
La technique Alexander fait désormais partie de mon hygiène de vie .
Elle m ‘a aidé à améliorer considérablement ma concentration et à libérer des tensions acquises au cours de nombreuses années de pratique instrumentale, dues au stress, à la fatigue et à un mauvais positionnement.
Grâce à une prise de conscience et avec la pratique régulière de la technique Alexander, j’ai réussi à débloquer mes tensions avec un rééquilibrage postural.

J’ai énormément gagné en souplesse et ouverture de la cage thoracique avec une meilleure prise d'air ce qui se répercute sur mon jeu instrumental et bien sûr dans la vie de tous les jours ...

La technique Alexander m'a beaucoup aidé aussi à gérer ma concentration et mon stress et à être confiante dans n'importe quelle situation.

Merci Marie-Laure"
Isabelle, flûtiste

Au cours de leçons individuelles, le professeur, à l’aide d’explications verbales et de ses mains, guide l’élève qui apprendra grâce à des gestes simples comme se lever, s’asseoir, marcher ou se baisser, à repérer et à changer ses habitudes. L’essentiel du travail consiste à retrouver une relation juste, sans tensions musculaires excessives, entre le cou, la tête et le dos qui détermine une utilisation correcte de l’ensemble de la personne. Une fois que les principes de base sont intégrés ils sont appliqués à chaque activité artistique.

Tout au long de ce processus, des améliorations sensibles se produisent à plusieurs niveaux. Le sens kinesthétique permettant de se repérer dans l’espace, de savoir ce que l’on fait avec notre corps et la quantité d’effort nécessaire pour faire un mouvement se développe et permet d’améliorer la coordination, la précision des gestes et le bien-être. Le fait de retrouver une certaine fiabilité des sensations permet aussi d’éviter nombre de douleurs et de blessures. Au niveau mental apparaissent confiance, détente, capacité à choisir et à prendre du recul face à la compétitivité et à la volonté “d’y arriver coûte que coûte”. En ce qui concerne les émotions il devient possible de mieux gérer le stress d’un examen, le trac avant un spectacle ou la peur de la douleur.

             

La Technique Alexander® s’adresse à tous ceux, musiciens, chanteurs, acteurs, circassiens, conteurs etc, amateurs ou professionnels, débutants ou confirmés et aux enseignants, qui désirent améliorer leur pratique artistique et leur bien-être.


Elle est enseignée en France par exemple

  • au CNSM de Paris,
  • au Conservatoire et à l’Orchestre National de Montpellier et d'autres conservatoires et orchestres
  •  à l’Ecole d’Art Lyrique de l’Opéra Bastille,
  • à l'ENSATT de Lyon

A l’étranger 

  • à la Royal Academy de Londres
  • à la Juilliard School à New-York.


Les cours sont pris en charge dans le cadre de la formation professionnelle (AFDAS).

De grands musiciens ont étudié la Technique Alexander:
Radu Lupu,
Barbara Hendricks, 
Sir Colin Davis,  
Sting,
Paul Mc Cartney
Sinead O’Connor

ainsi que les acteurs :
Paul Newman,
Juliette Binoche,
Judy Dench,
Keanu Reeves

etc.

                 Pour les chanteurs voir le site de Malcolm King www.soundprinciples.net

Sportifs

Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Youtube. Cliquez sur “Accepter et afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter la politique d'utilisation des cookies de Youtube. Consultez la Politique de confidentialité de Youtube pour plus d'informations. Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment dans vos paramètres des cookies.

Accepter et afficher le contenu

L'exemple des cavaliers

Quand nous sommes à cheval, nous avons tendance à porter beaucoup d’attention à notre monture et très peu à nous-mêmes ni aux moyens utilisés pour obtenir ce que nous voulons. Ainsi, nous n’avons pas conscience de notre corps, de ce qu’il fait, de notre façon de l'utiliser. Ceci se caractérise en général par une mauvaise position,  un déséquilibre qui faussent les informations données au cheval avec les aides. D’où l’importance d’avoir conscience de soi et en particulier de son axe, dont dépend l’organisation globale du cavalier et du cheval.
Le point de départ se situe dans une prise de conscience de notre façon de fonctionner et de répondre aux situations dans lesquelles nous nous trouvons. Elle permet un retour vers une meilleure organisation globale et laisse place à une bonne coordination, au dépassement des obstacles qui nous empêchent de progresser ou d'intégrer la notion de plaisir quand nous sommes à cheval. En arrêtant de faire ce qui bloque notre bon fonctionnement, nous pouvons exprimer au mieux notre potentiel et comme le disait Alexander, « Cesser le faux, le juste se fera de lui-même ».

Les difficultés rencontrées par les cavaliers, dos avachis ou trop tonique, mauvaise coordination dans les aides, stress devant un obstacle ou peur de tomber lors d'une compétition, vont progressivement s'estomper et être remplacées par une connaissance du fonctionnement corporel et une meilleure coordination. Cela permettra de retrouver confiance en soi et efficacité et d'améliorer ainsi la relation entre le cavalier et son cheval.
 

Des stages peuvent être organisés régulièrement, dans lesquels alternent les séances à pied et à cheval. Il sont également l'occasion de prendre conscience et d'améliorer notre fonctionnement et de voir très rapidement en quoi la Technique Alexander peut améliorer notre efficacité à cheval.

 

La technique Alexander® s’adresse à tous ceux, cavaliers débutants et confirmés, professionnels de la compétition et de l’enseignement, qui désirent améliorer leur équitation et leur bien-être.
Certains professionnels français tels
Michel Robert,
Eric Navet,
Thierry Pomel
 
l’ont déjà mise en pratique et elle est enseignée à la Fédération Française d'Equitation et dans de nombreux centres équestres dans les pays anglo-saxons et en France. 

Femmes enceintes

Pendant cette période particulière de la vie, la Technique Alexander vous permettra de :

  • vous adapter plus facilement aux changements rapides de votre corps,
  • faire confiance à la façon dont votre corps fonctionne,
  • éviter ou soulager les douleurs du dos, dues au poids du bébé,
  • gérer le stress et la douleur de l’accouchement,
  • faire face aux sentiments suscités par l’accouchement sans être envahie par les émotions,
  • répondre aux contractions avec moins de tensions et garder une respiration libre et détendue.


La technique Alexander permet de mieux se servir de soi-même dans les activités quotidiennes. La grossesse est une période unique, au cours de laquelle notre corps change rapidement et profondément. Une bonne utilisation préalable ou acquise à cette occasion est profitable au bon déroulement de la grossesse, de l’accouchement, et des premiers moments de la vie avec votre bébé.
Elle nous fait prendre conscience des nombreuses tensions inutiles et néfastes que nous créons et qui s’accumulent, en particulier dans le cou, les épaules et le dos, puis nous montre comment s’en défaire.
Au fur et à mesure que le bébé grandit dans le ventre de la maman, son poids augmente et la bonne gestion de ce poids peut éviter bien des gênes ou des douleurs, dans le dos par exemple.

Un dos tonique empêchera que le poids du bébé ne tire le bassin vers l’avant ce qui accroît la cambrure du bas du dos de manière exagérée.

Chaque nouveau défi apporte son lot de leçons à retenir. En  effet, la façon dont nous nous utilisons, dépend de la relation entre le cou, la tête et le dos. Cette relation est appelée « contrôle primaire ». Quand elle est correcte, la tête est en équilibre au-dessus de la colonne vertébrale du fait que le cou est libre de tensions inutiles. Cela permet à la colonne et au dos de s’allonger et de s’élargir. Grâce à un bon usage, tous les organes peuvent retrouver leur espace pour mieux fonctionner; le processus de transformation de l’utérus s’effectuera dans les meilleures conditions possibles. Le dos sera plus tonique, les muscles s’allongeront, les mouvements seront plus faciles, plus légers, plus souples.

La Technique Alexander®
c’est bon pour les Entrepreneurs


Dynamisme      Performance     Santé    Gestion du Stress

Restez en bonne santé
Soyez plus efficace
                                                       
POUR VOUS ET VOS EMPLOYES

OPTIMISEZ VOS GESTES ET VOTRE POSTURE

 
Position assise devant l’ordinateur, au bureau, en voiture…
Face à un interlocuteur, en réunion, au téléphone
Pour la manutention, le port d’objets lourds, les mouvements répétitifs, de précision...
 

GEREZ LES SITUATIONS STRESSANTES AU QUOTIDIEN

 

  • Travailler dans l’urgence
  • Faire face aux enjeux
  • Répondre aux sollicitations

 

PAR QUELS MOYENS ?


  • En apprenant à mieux vous organiser intérieurement pour devenir plus efficace, plus facilement, plus longtemps
  • En prenant conscience des tensions, mouvements et positions inutiles afin d’éviter les douleurs dans le dos, le cou et les épaules
  • En acquérant les techniques nécessaires pour éviter de les créer 
  • En réagissant avec plus de recul et de tranquillité aux situations stressantes 
  • En économisant votre énergie pour rester efficace tout au long de la journée

LES FORMATIONS

L'organisme de formation Edu'corps est référencé dans le Datadock



FORMATIONS INDIVIDUELLES
Edu'Corps propose des formations individuelles adaptées à chaque situation de travail.

  • horaires flexibles
  • sur et hors temps de travail
  • dans votre entreprise ou dans les locaux d'Edu'Corps

FORMATIONS COLLECTIVES

  • en intra
  • dans votre entreprise ou dans les locaux d'Edu'Corps


Pour connaître les programmes détaillés des formations merci de contacter Edu'Corps

De grandes entreprises et structures ont déjà fait appel à la Technique Alexander®

  • Siemens                                          
  • Hewlett Packard
  • La BBC
  • Victorinox
  • Orchestre de Montpellier
  • Mercks
  • Afdas

En savoir plus

De nos jours le monde du travail est toujours plus exigeant et nous sommes confrontés en permanence à des situations où nous devons réagir très rapidement avec le maximum d'efficacité. Cette pression quotidienne de l'objectif qui doit être  atteint coûte que coûte, engendre des tensions, qui en s'accumulant, 

finissent par nous faire perdre une partie de notre potentiel. Apparaissent ainsi  les troubles musculo-squelettiques, les douleurs dans le dos ou les épaules, les maux de tête, la fatigue, le stress ... et il est assez aisé de comprendre qu'il est alors beaucoup plus difficile d'être performant et motivé.

Nous sommes tellement impliqués dans le résultat que nous sommes prêts à utiliser tous les moyens pour y arriver, même si cela se fait à notre propre détriment.
Le fait d'être complètement absorbé par ce que nous faisons, nous empêche de rester un minimum présents à nous-mêmes et de garder un certain contrôle sur les moyens que nous

employons pour atteindre notre objectif. C'est dans ces conditions, que les tensions et les attitudes inadaptées se mettent en place. La Technique Alexander propose donc d'acquérir des moyens nouveaux qui vont permettre de prendre conscience de notre façon de répondre aux sollicitations de la vie professionnelle et de l'améliorer afin de réconcilier le bien-être, l'efficacité et le plaisir au travail.

Qu'il s'agisse, par exemple, d'activités physiques dans les métiers du bâtiment ou dans les métiers de la santé dans lesquels le port d'objet ou de personnes est fréquent, d'activités sédentaires pour lesquels nous restons longtemps sans bouger (devant un ordinateur ou une caisse enregistreuse), des métiers de l'enfance où il faut se mettre à la hauteur des plus petits,

de professions comportant des gestes répétitifs ... le cortège des plaintes est toujours identique.La Technique Alexander permet d'acquérir des outils applicables à toutes ces situations de travail. Cela conduit à optimiser les gestes et les postures et  facilite la gestion des situations stressantes.

Pour l'entreprise, elle représente également un avantage au niveau de la prévention des risques professionnels et de la limitation de l'absentéisme qui ne cesse d'augmenter à cause de problèmes liés au mauvais fonctionnement des individus.

Il en va également de la Responsabilité Sociétale des Entreprises.
La Technique Alexander entre dans le cadre de la formation professionnelle. Elle est donc prise en charge par les Opca.